Recherche Galeries Modèles Beauté Info English Contact
Je suis AbsurdePhoton photographe sur Paris et sa région
j'aime photographier les femmes sous toutes les coutures
du Portrait au Nu artistique.

Fossettes sacro-iliaques ou "fossettes de Vénus" Fossettes sacro-iliaques ou "fossettes de Vénus"


Fossettes sacro-iliaques ou ''fossettes de Vénus''
Les « fossettes de Vénus » sont ces petits creux dans le bas du dos d'un nombre réduit de femmes. Que sont-elles et que représentent-elles ? Thèmes  :  Attraction Attraction Beauté Beauté Corps Corps Femme Femme Graisse Graisse Morphologie Morphologie Muscle Muscle Peau Peau

Sommaire



Imprimez - Téléchargez - Partagez cet article
Version PDF de l'article Version imprimable de l'article RSS Twitter Facebook Pinterest Tumblr Reddit e-mail


Poser pour AbsurdePhoton pour jouer à la Pinup

Un attrait pour les « fossettes de Vénus » (ou « fossettes sacro-iliaques ») s’est révélé ces derniers mois sur internet. Certaines femmes privilégiées ont la « chance » d’en disposer, mais qu’en est-il exactement ?

Nous allons encore une fois démêler le vrai du faux, et étudier les fossettes de Vénus sous plusieurs points de vue.


L’aspect "esthétique" et psychologique des fossettes de Vénus

Les fossettes de Vénus, ce sont ces deux petits creux dans le bas du dos, que l’on peut trouver chez certaines femmes. Quand le dos est bien formé elles sont symétriques.

Les deux petites fossettes de Vénus biens mises en valeur par la lumière - ©AbsurdePhoton
Les deux petites fossettes de Vénus biens mises en valeur par la lumière - "Statuesque"

Le nom de fossettes de Vénus (ou parfois « salières » de Vénus) est associé à la déesse romaine de la beauté féminine, de l’amour et de la séduction. Il est historiquement accepté dans le corps médical depuis l’antiquité (il a même une utilité). Les hommes peuvent aussi en avoir, mais c’est encore moins répandu chez eux - les fossettes sont alors nommées « salières d’Apollon », qui est le dieu grec de la beauté masculine, des arts, du chant, de la musique, de la poésie et de la lumière.

Tout comme les « grains de beauté », l’aspect esthétique est discutable : après tout ce ne sont que deux petits creux !

Alors, d’où vient donc cet engouement pour les fossettes de Vénus ?

Les peintres eux-mêmes ont commencé à les représenter à partir du XVème siècle.

Superbe
Superbe "Vénus à son miroir" de Diego Velàzquez montrant ses fossettes en 1648

Une étude scientifique par Jonathon Albert Flores (lien en anglais) de l’université de Bilkent, a tenté de déterminer l’impact socio-culturel sur l’appréciation des fossettes de Vénus, mais je trouve que juste étudier une population américaine et turque n’est pas significatif : il aurait fallu des résultats réellement internationaux. Il en résulte toutefois que les hommes préféreraient les femmes avec, alors qu’il n’y a pas de consensus pour la préférence des femmes.

Je pense pour ma part qu’il s’agit plus d’une forme atténuée de snobisme, plutôt qu’un réel atout. En effet, la proportion de femmes « qui l’ont » requiert des conditions spécifiques (voir plus loin dans l’explication morphologique).

Le nombre réduit de femmes bénéficiant des salières de Vénus provoque juste une gentille jalousie de la part des autres, tout simplement... Je n’ai cependant pas trouvé de statistiques ou chiffres précis pour la proportion de femmes ou d’hommes ayant ces attributs.

De belles fossettes de Vénus sur cette ©AbsurdePhoton
De belles fossettes de Vénus sur cette "Vue arrière"

Certains prétendent que ces fossettes seraient une bénédiction et apporteraient de la chance. D’autres encore prétendent que c’est un signe de bonne santé.

Et voici comment la légende finit de se construire : un autre aspect serait l’utilité au niveau sexuel ! Les femmes ayant ces creux sont censées atteindre l’orgasme plus rapidement, ce serait dû à un afflux de sang facilité. Il n’y a rien de plus faux, mais ceci pourrait expliquer l’intérêt de la gent féminine et masculine !

Il est donc important de noter qu’il n’y a aucune étude scientifique corroborant vraiment toutes ces affirmations, que ce soit un avantage au niveau de la santé ou un atout sexuel. Sans parler des autres aspects qui relèvent de la pure superstition.


L’explication morphologique des fossettes sacro-iliaques

Loin du côté glamour que certains veulent bien donner à cette étrange conformation, l’explication scientifique n’en est pas moins intéressante. Mais commençons par un peu d’anatomie.

Fossettes de Vénus - Localisation - Source : inconnue Source : inconnue
Fossettes de Vénus - Localisation

Les salières de Vénus sont donc dans le bas du dos, sagittalement symétriques, c’est à dire de part et d’autre du corps selon un axe vertical, juste au-dessus du sillon interfessier (la naissance des fesses). Elles sont le résultat de la tension d’un ligament, de la peau à l’épine iliaque postéro-supérieure.

Le joint sacro-iliaque est une région importante dans le corps humain en ce qui concerne le porter de poids ou l’amortissement des chocs dûs à la marche ou à la course.

Les deux muscles impliqués dans l’aspect des fossettes de Vénus sont le multifidus et le gluteus maximus, tous deux reliés à la colonne vertébrale, qui aident à la stabilité du dos.

Arriverez-vous à repérer l’endroit exact des salières de Vénus sur cette représentation des muscles et tendons ? - Source : inconnue Source : inconnue
Arriverez-vous à repérer l’endroit exact des salières de Vénus sur cette représentation des muscles et tendons ?

Il est bien évident que les fossettes ne peuvent apparaître que s’il n’y a pas ou peu de graisse à cet endroit, ce qui laisse supposer que les fossettes de Vénus sont plus visibles sur les femmes ayant un corps relativement athlétique.

La superbe Cara Mell vous indique où trouver les fossettes de Vénus sur son corps athlétique - ©AbsurdePhoton ©AbsurdePhoton
La superbe Cara Mell vous indique où trouver les fossettes de Vénus sur son corps athlétique

Il existe effectivement un réseau veineux juste en-dessous, sur la face supérieure du sacrum, ce qui a sûrement contribué à la légende d’orgasmes facilités par un afflux de sang plus conséquent, le pelvis n’étant pas très loin.


Lien avec le Losange de Michaelis

Le Losange de Michaelis est utilisé par certains obstétriciens pour évaluer la capacité de la tête du bébé à passer dans le bassin d’une femme lors de l’accouchement.

Localisation du Losange de Michaelis - Source : inconnue Source : inconnue
Localisation du Losange de Michaelis

Il est délimité par les fossettes sacro-iliaques, et en bas par le début du sillon interfessier, en haut par une fossette souvent peu visible placée sous l’apophyse épineuse de la vertèbre L5.

Chez une femme bien formée, l’angle supérieur est à environ 4 cm au-dessus de l’horizontale passant par les deux fossettes latérales.

Dimensions du Losange de Michaelis - © Dr Héctor Velarde Valer © Dr Héctor Velarde Valer
Dimensions du Losange de Michaelis

La sélection des partenaires sexuels passerait, pour les hommes comme pour les femmes, par des évaluations inconscientes de l’état de santé et de fécondité des partenaires potentiels (comme déjà expliqué sur Photongénique dans l’article sur le Rapport Taille-Hanche. L’évaluation du losange de Michaelis par la gent masculine donnerait donc (entre autre) une indication pour « mieux » choisir sa partenaire.

Le nom de ce losange est une référence à Gustav Adolf Michaelis, obstétricien allemand du XIXe siècle qui a déterminé cette méthode, en l’absence de radiologie. Il avait remarqué des déformations du losange sur les bassins asymétriques qui pouvaient amener à des difficultés pour accoucher.

Saurez-vous situer le Losange de Michaelis sur la Vénus de Milo ? (facile)
Saurez-vous situer le Losange de Michaelis sur la Vénus de Milo ? (facile)

Dans les opérations du dos, le losange est un repère efficace pour repérer l’articulation sacro-iliaque. Dans le cas de ma femme qui présentait déjà des fossettes de Vénus, le chirurgien est passé par celles-ci pour ne pas laisser de vilaine cicatrice, ce qui a légèrement amplifié le creux qui était déjà présent !

Le losange de Michaelis est une zone que certaines femmes décorent avec des tatouages ou même des piercings.

Un bien joli taouage situé sur le Losange de Michaelis - Source : inconnue Source : inconnue
Un bien joli taouage situé sur le Losange de Michaelis

Certaines femmes décorent leurs fossettes de Vénus avec des piercings - Source : inconnue Source : inconnue
Certaines femmes décorent leurs fossettes de Vénus avec des piercings


L’obsession tourne parfois à la chirurgie

L’effet de gentil snobisme ayant fait son œuvre sur internet, beaucoup de femmes se sont demandées comment « obtenir » les fossettes de Vénus.

Il s’avère que la présence de fossettes de Vénus est purement génétique (cela provient de la mère), parfois le fait de perdre du poids ou de muscler certaines parties du dos les font légèrement apparaître, mais c’est très limité.

Envie d’une petite chirurgie esthétique pour acquérir des fossettes de Vénus ? - Source : inconnue Source : inconnue
Envie d’une petite chirurgie esthétique pour acquérir des fossettes de Vénus ?

Alors quand il y a une demande, certains petits malins trouvent une solution. L’annonce d’une clinique de chirurgie esthétique londonienne en 2017 (la W1 Wellness Clinic) a fait fureur. Il s’agit de recréer ce que les chirurgiens plastiques ont nommé le « V-Spot », avec une opération s’apparentant à une liposuccion !

Le chirurgien introduit une petite canule dans le bas du dos pour aspirer la graisse se trouvant dans cette partie du corps. L’opération dure entre une heure et deux heures, et le résultat n’est pas toujours concluant.

Il faudra débourser entre 5000 et 8000€ pour cette opération !!! Cela fait un peu cher au regard des risques encourus (accident lors de l’anesthésie générale, diverses complications post-opératoires). Pour ma part je vous le déconseille fortement, l’opération n’étant pas définitive.

Cara Mell correspond bien au stéréotype énoncé par le Dr Wong-Powell, mais pour elle c’est naturel ! - © AbsurdePhoton © AbsurdePhoton
Cara Mell correspond bien au stéréotype énoncé par le Dr Wong-Powell, mais pour elle c’est naturel !

The V-spot [...] is usually found naturally on the body of very sporty and athletic women, this is why a lot of women want to go under the knife to have their V-spot done because they want to look young and fit.
— Dr Wong-Powell

Traduction : « Le V-Spot se trouve naturellement sur le corps de femmes très sportives et athlétiques, c’est pourquoi beaucoup de femmes veulent une opération parce qu’elles veulent avoir l’air jeune et en forme. »


Les autres noms amusants des fossettes de Vénus

Le monde entier connaît les fossettes de Vénus, voici quelques exemples des noms charmants qui lui ont été donnés à travers le globe...

  • Latin (médical) : fossae lumbales laterales
  • Anglais : dimples of Venus, back dimples --- « fossettes du dos » ce n’est pas très original...
  • Espagnol : hoyuelos de Venus, pozos de Venus, ojos de venus --- « yeux de Vénus » c’est pas mal, ça !
  • Allemand : Lendenraute --- aucune idée de ce que ça peut signifier vraiment
  • Chinois : (mandarin) 圣涡 (shèng wō) --- 涡=spirale et 圣=sacré - OU 腰窝 (yāowō en pinyin) : 腰=bas du dos ou hanche et 窝=fossette
  • Catalan : fosses de Venus (ou sotets de Venus) --- « souches de Vénus »
  • Danois : Venus’ smilehuller --- « trous de sourire de Vénus », ce qui est plutôt amusant 😁
  • Vietnamien : une femme rapporte que sa mère vietnamienne les appelle des trous de pièces de monnaie --- il y a une connotation de chance à mon avis
L’
L’ "Etoile perdue" de Bouguereau (1884) nous montre une superbe Pléiade comportant des salières sacro-iliaques

Les suivants veulent tous dire littéralement « fossettes de Vénus »

  • Arménien : Վեներայի խոռոչներ
  • Italien : Fossette di Venere
  • Japonais : ヴィーナスのえくぼ
  • Polonais : dołeczki Wenus
  • Portugais : Covinhas de Vênus
  • Russe : ямочки Венеры (yamochki Venery)
  • Bosnien : Venerino udubljenje

Le mot de la fin d’AbsurdePhoton

L’attrait d’internet pour les fossettes de Vénus me semble tout à fait superficiel, tout comme les femmes qui finissent par céder à cette mode en donnant des sommes énormes à des chirurgiens plastiques !

Ma propre femme « les a », et cela ne m’a pas affolé plus que cela : j’ai juste noté dans un coin de mon esprit ce fait amusant, apprécié la vue (forcément), et voilà tout.

Ce qui a vraiment motivé cet article, c’est encore une fois de démêler le vrai du faux, et la conclusion est tristement banale : ne croyez pas aux racontars, tenez-vous en aux faits.

les salières de Vénus ne sont que deux petits creux au bas du dos de certaines femmes, rien de plus ! (mais bon sang, quels jolis petits creux tout de même)

De très jolies fossettes de Vénus dans cette oeuvre de Zinaida Serebriakova (1932)
De très jolies fossettes de Vénus dans cette oeuvre de Zinaida Serebriakova (1932)

Je suis plus belle aujourd'hui qu'à 20 ans !

Sharon Stone

Ajoutez votre commentaire ici

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?





Imprimez - Téléchargez - Partagez cet article
Version PDF de l'article Version imprimable de l'article RSS Twitter Facebook Pinterest Tumblr Reddit e-mail

Thèmes  :  Attraction Attraction Beauté Beauté Corps Corps Femme Femme Graisse Graisse Morphologie Morphologie Muscle Muscle Peau Peau

Poser pour AbsurdePhoton pour être transformée en Peinture


© 2016-2020 AbsurdePhoton  Info