Contact

Supporter le regard des autres


Supporter le regard des autres Résumé - Ils vous regardent, évaluent votre beauté et vous jugent sur votre apparence. Le regard des autres n'est-il que froid et cruel ? Thèmes  :   Beauté  Bien-être  Conseil  Femme  Psychologie

Sommaire



Imprimez - Téléchargez - Partagez cet article
Version imprimable de l'article  Version PDF de l'article RSS Twitter Facebook Google+ Pinterest Tumblr e-mail


Le regard des autres vous intimide, vous impressionne ? L’œil impitoyable des gens est à l’affût du moindre manquement, du plus petit défaut : ils ne vous rateront pas. Vraiment ?


Le regard des autres : les constats

Les gens sont cruels

''Don't be cruel to a heart that's true''« Grosse »
« Laide »
« Mais, tu louches un peu, non ? »
« Il est bizarre ce grain de beauté, là ! »
« Dommage, tu avais pourtant une superbe voix au téléphone... »
« Tu devrais faire un procès à ta mère. »

Peu importe votre physique, c’est arrivé à tout le monde : soudain quelqu’un vous trouve moche, ou pointe un de vos défauts et vous le dit. C’est blessant, cruel, et ça fait bien mal.


Les autres vous jugent sur votre apparence

Oui, les gens vous jugent sur votre apparence, c’est d’ailleurs souvent la première perception qu’ils ont de vous.

Et ils ne peuvent s’empêcher de comparer : selon leurs goûts, leur humeur du moment. Le jugement est une affaire de référentiel, et le leur n’est certainement pas le vôtre.


Les avis des gens divergent

Une simple robe jaune ne mettra personne d'accord - (ↄ) DeeDee51Portez une robe jaune canari et demandez à dix personnes ce qu’elles en pensent : pas une ne vous dira la même chose !

« Je te trouve géniale ! »
« C’est criard, ce n’est pas approprié dans une entreprise. »
« Tu es extraordinaire pour oser porter une telle robe. »
« C’est horrible, tu ne respectes donc rien ? »

Il y aura toujours autant d’avis qu’il y aura de personnes. Acceptez-le.


Les autres posent sur vous des étiquettes

Après le jugement sur l’apparence, vient la pose de l’étiquette, le préjugé.

Les étiquettes sont néfastes pour votre estime« Les gros sont plus joviaux ! »
« Beurk elle ressemble à mon ex. » [et son ex est une vraie salope]
« Elle est noire, j’aime pas les noirs... »
« Mais c’est qu’elle est mignonne ! » [en fait elle lui rappelle son amour d’enfance]
« Ah ben dis donc, elle est habillée vachement court »

Encore une histoire de référentiel : votre apparence renvoie les autres à leurs souvenirs positifs ou négatifs, leurs expériences, leurs croyances...

L’étiquette amène une certitude, et l’idée que la personne s’est faite de vous se concrétise en paroles et actes. Il est bien difficile de se débarrasser d’une première impression pour la plupart des gens, et de revenir sur son jugement.


L’effet du jugement sur vous-même

Le regard des autres peut blesser, nous l’avons déjà vu : c’est une attaque directe quand il s’avère négatif. Mais il peut avoir des répercussions bien plus grandes.

  • Le plaisir : « c’est chou ce qu’il vient de me dire »
  • La répétition : à force d’entendre la même chose, on en ressort persuadé malgré nous
    La honte peut résulter du regard des autres (ↄ) sevenheads
  • Le procès interne : « mais qu’a-t-il bien voulu dire par là ? C’est vrai que j’ai des grosses cuisses ? » - le doute s’installe, on se défend et on s’attaque, en même temps juge, procureur, avocat et juré
  • La colère : « mais quel gros con de m’avoir dit ça ! »
  • La honte ou la culpabilité : « je n’avais pas vu que mon pantalon me boudine autant »
  • L’effondrement : « bouh-hou il a bien raison mon grain de beauté est moche »
  • La dépression : « jamais ne n’arriverai à maigrir assez pour plaire »

Ce qu’il se passe vraiment quand les autres vous regardent

Les gros méchants ce sont les autres, ils vous jugent, vous font mal, vous font honte. Et alors ?


Commencez par vous-même

Les comportements cités ci-dessus sont presque tous négatifs, ils sont vraiment salauds de vous mettre aussi mal.

Les étiquettes sont parfois bien portées quand même ! - Robert Bidochon © Binet & Éditions Audie / Fluide GlacialOh, allons. N’avez-vous jamais porté un jugement ? Posé une étiquette ? Vous ne vous êtes jamais rendue compte que vous vous êtes gravement trompée sur quelqu’un ? Personne ne vous a jamais traité de connasse ?

Nous généralisons souvent selon notre propre système de valeurs ce que devraient penser les autres de nous-même, ce qui est est acceptable ou pas.

Les autres ne sont pas différents de vous, tout simplement. Une fois ceci réalisé, vous êtes déjà sur le chemin de la compréhension.


Tout le monde a envie de plaire

Ce que vous ressentez lorsque quelqu’un vous juge sur votre apparence est surtout dû à l’envie de plaire, qui est en chacun d’entre nous. Lorsqu’une personne vient contrecarrer ce désir, il se produit un conflit : vous êtes remise en question, à tort ou à raison.

N'écoutez pas les autres qui vous jugent !Encore pire : quand plusieurs avis divergent, cela vous déstabilise encore plus. Voulez-vous vraiment plaire à tout le monde ?

Pensez bien à ceci : il est déjà difficile de plaire à dix personnes, alors pensez aux 8 milliards d’êtres humains sur terre, et que vous ne plairiez pas à des dizaines de millions de gens si on vous présentait à tous...


Vous êtes la seule responsable de ce que vous ressentez

Des critiques négatives sur votre apparence, découlent des actions et pensées négatives de votre part : contre « l’autre », mais surtout contre vous-même. Et pas toujours consciemment !
Ne vous attendez pas forcément au pire de la part des autres ! (ↄ) Buwaneka Saranga
Le pire, c’est de s’attendre au pire des autres. Cela vous rend quasi-paranoïaque. Et si certaines personnes le ressentent, elles vont en profiter de manière délibérée (vous faire mal) ou inconsciente (et c’est de la bêtise à l’état pur, les gens sont souvent plus bêtes que méchants).

La peur d’être jugée est souvent proportionnelle à la capacité de jugement des autres que vous avez : si vous jugez systématiquement les autres, il y a de fortes chances pour que vous soyez persuadée que les autres feront pareil.


Acceptez le regard des autres de manière positive

Plus facile à dire qu’à faire ? Certainement, car votre habitude de mal prendre le regard des autres sera difficile à étouffer.


L’impact négatif du regard des autres, ce n’est rien !

Essayez de mesurer objectivement l’impact du regard des autres et leurs actions :

  • Que se passera-t-il vraiment si les autres se rendent comptent de vos défauts, réels ou imaginaires ?
  • Quel est l’enjeu réel de la personne qui vous critique ?
  • Quelles sont les conséquences réelles du jugement porté par les autres ?

La plupart du temps : rien, pas grand-chose.

Le fameux grain de beauté de Cindy Crawford, finalement un atout !La collègue qui vous a critiqué compte-elle vraiment tant que cela dans votre vie ?
Des millions d’autres personnes ont un grain de beauté ou une tache de naissance mal placés.

Vous ne ressemblez pas à un top-modèle ? Personne de vivant ne ressemble à un top-modèle, pas même les top-modèles elles-mêmes, qui sont photoshopées à mort.

En somme, vous infligez l’impact négatif à vous-même. Et même si la personne qui vous a critiqué a raison, vous n’y pourrez rien. Et si c’est une personne qui compte pour vous et qu’elle vous fait du mal, devrait-elle vraiment compter autant ?

Il est temps de prendre les choses un peu plus positivement.

Tout le monde ne vous veut pas du bien... (ↄ) ErikaWittliebRendez-vous compte que la plupart des gens ne vous veulent pas de mal. Il n’y a que quelques cas bien connus qui vous en veulent, et souvent vous ne comprenez même pas pourquoi. Vous ne connaissez pas les pensées des autres, et même si une personne vous est familière elle pourra vous surprendre quand même.

  • Certaines personnes sont foncièrement méchantes, et chercheront à vous atteindre
  • En ce qui concerne les autres, vous leur êtes au mieux indifférente, et donc pour eux ce n’est pas grave si une remarque vous touche
  • La majorité aura pourtant tendance à être plus positive à votre égard. Écoutez ceux-là, pas (finalement) le petit nombre qui vous sera néfaste

Enfin, surtout s’ils sont nombreux, plus vous porterez d’importance au jugement des autres, moins votre propre jugement (souvent sujet à l’interprétation négative) aura d’importance, et vous perdrez en chemin l’estime de vous-même.


L’acceptation de soi

Acceptez donc le fait que personne n’est parfait, tout le monde a des défauts, c’est ce qui nous rend humains. Le seul qui n’a pas de défauts, c’est Superman, et il n’est même pas humain (si si, lisez la BD vous verrez), et il est chiant comme tout à être trop parfait.

L’estime de soi est importante, et passe d’abord par un constat de ce que vous êtes vraiment, vos qualités comme vos défauts. Et les personnes qui arrivent à ce stade de compréhension en ressortent grandies et plus sûres d’elles.

Pensez à Serge Gainsbourg : il était plutôt laid, le disait lui-même, et pourtant il a séduit certaines des plus belles femmes de son époque !

La beauté cachée des laids des laids
Se voit sans délai délai

La belle et la bêteEnfin faut faire avec c’qu’on a
La sale gueule mais on n’y peut rien
D’ailleurs nous les affreux
J’suis sûr que Dieu nous accorde
Un peu de sa miséricorde

Serge Gainsbourg, Des laids des laids

Sans aller jusque là, si vous êtes plus sûre de vous, vous prêterez moins le flanc aux critiques des autres, et vous vous attendrez moins à être critiquée - et si vous l’êtes, vous porterez un jugement plus éclairé sur ce qui a été dit.

  • Plus sûre de vous
  • Moins enclin à susciter la critique
  • Moins attentive au négatif

L’acceptation de vous-même vous rendra plus belle et attirante. Qui a envie de dire à une femme qui fait la gueule qu’elle est belle ?

Vous êtes sur la bonne voie.


Rien à foutre des autres ! (enfin presque)

Étrangement, et lisez bien ceci, plus vous vous focalisez sur le regard des autres, moins vous leur accordez d’importance en tant qu’individus.

En fait, plus vous vous attendez à recevoir du négatif, moins vous vous préoccuperez de ce que les autres pensent vraiment, c’est même une manière de les rabaisser puisque vous leur ôtez la capacité de raisonnement. Vous ne faites que projeter vos propres jugements dans ce cas. Ne vous laissez faire par aucun dictateur, aussi séduisant soit-il !

« C’est une blonde, elle doit être comme ceci et comme cela ». Eh bien non, une blonde peut aussi être manager, non ? Ne vous laissez pas endoctriner par les étiquettes, ne devenez pas ce que les autres attendent de vous. Vous soumettre au regard des autres, c’est vous soumettre à leur propre échelle de valeurs et pas la vôtre ! Ne vous soumettez jamais aux dictateurs. ¡Revolución !

Enfin, laissez glisser les critiques sur vous, évacuez-les, au mieux faites semblant de ne pas y croire. Si ceux qui vous critiquent se rendent compte que cela ne vous touche pas, ils passeront à une autre victime, tout simplement parce que vous ne les intéresserez pas/plus. Quoi de meilleur que de répondre par un sourire à une méchanceté, et voir la tête que fera celui ou celle qui l’a proférée ?


Le mot final d’AbsurdePhoton

Il faut retenir de ce qui a été exposé, qu’il faut briser le cercle vicieux qui part du regard des autres pour atteindre la baisse de l’estime de soi.

Retrouvez votre estime, brisez le cercle, et rappelez-vous bien : on les emmerde !

Soyez enfin vous-même, celle qui est belle, souriante, et qui plaît, malgré tous vos défauts.



Imprimez - Téléchargez - Partagez cet article
Version imprimable de l'article  Version PDF de l'article RSS Twitter Facebook Google+ Pinterest Tumblr e-mail
Thèmes  :   Beauté  Bien-être  Conseil  Femme  Psychologie


modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?




Ajoutez votre commentaire ici

© 2016-2017 AbsurdePhoton